Actualités
Evénements
Nouveaux produits
Galerie des photos
 

Pour améliorer notre site.

Comment trouvez-vous notre site?

Evénements

Coopération algéro-tunisienne : Oeuvrer dans le respect des intérêts communs

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est entretenu, hier à Alger, avec le chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaâ, en visite officielle en Algérie. L'audience s'est déroulée à la résidence El-Mithak en présence des ministres des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, de l'Énergie et des Mines, Youcef Yousfi, et du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement, Amara Benyounès. M. Jomaâ est en Algérie dans le cadre d'une visite de deux jours à l'invitation de M. Sellal. Samedi soir, il a souligné dans une déclaration à la presse à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumediene, que sa visite en Algérie, qui intervient après son élection à la tête de l'exécutif de son pays, "traduit la solidité des relations historiques existant entre les deux pays frères".
"La sécurité de l'Algérie est celle de la Tunisie, et vice versa", a-t-il soutenu, relevant l'existence d'un important partenariat sécuritaire entre les deux pays.
M. Jomaâ a souhaité voir les opportunités de coopération entre les deux pays s'élargir à tous les domaines, notamment économiques.
Il a saisi par ailleurs cette occasion pour adresser ses remerciements au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour l'intérêt qu'il accorde à l'évolution de la situation en Tunisie.

De grandes perspectives économiques pour le partenariat entre l'Algérie et la Tunisie
Le chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaâ, a affirmé, hier à Alger, que de "grandes" perspectives économiques s'offraient au partenariat entre l'Algérie et la Tunisie, appelant à créer une complémentarité économique entre les deux pays dans le secteur de l'industrie, notamment automobile. Lors d'une visite à la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de Rouiba (Alger) en compagnie des ministres du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement, et de l'Énergie et des Mines, respectivement MM. Amara Benyounès et Youcef Yousfi, M. Jomaâ a précisé que la filière de l'industrie automobile figurait parmi celles où les deux pays pouvaient développer un partenariat, saluant "l'expérience industrielle" de l'Algérie dans ce domaine qui, a-t-il dit, est "complémentaire à la base industrielle tunisienne". En Tunisie, l'industrie automobile est développée et contribue, aujourd'hui, à hauteur de 5% au PIB, selon le chef du gouvernement tunisien.
Il a, dans ce cadre, appelé à créer un tissu complémentaire entre les deux pays dans ce domaine, d'autant que l'Algérie a de grands projets dans l'industrie automobile, les véhicules lourds et les groupes électrogènes, évoquant les discussions qui ont lieu entre les deux parties -lors de sa visite en Algérie - pour renforcer les moyens de coopération "à l'avenir". Pour sa part, M. Benyounès a annoncé que la commission mixte algéro-tunisienne se réunirait prochainement, indiquant que les gouvernements des deux pays ont donné instruction pour examiner les moyens d'appuyer le partenariat industriel entre l'Algérie et la Tunisie. La SNVI Rouiba, qui a bénéficié d'un plan de dévéloppement de 100 milliards de dinars, regroupe trois filiales, à savoir la filiale carosseries industrielles, la filiale fonderie et la filiale véhicules industriels. La société qui est liée par des conventions avec des partenaires étrangers français et allemands pour des projets de construction mécanique s'étend sur une superficie de 260 hectares. La visite de M. Jomaâ en Algérie, sa première sortie à l'étranger suite à sa nomination à la tête de l'exécutif tunisien, vise à impulser les relations de coopération qui unissent les deux pays.

Publié dans Journal Quotidien EL MOUDJAHID, publié le, 03-02-2014

Retour



La visite en video :

Recherche
Fiches techniques
Actualités
La SNVI, le pionnier de l’assemblage de véhicules industriels en Algérie 250 autobus commandés pour améliorer le transport urbain dans les villes

Le carnet de commandes est bien garni : 1 300 minibus pour le transport scolaire, 3 067 véhicules pour les collectivités locales...