Actualités
Evénements
Nouveaux produits
Galerie des photos
 

Pour améliorer notre site.

Comment trouvez-vous notre site?

Evénements

Sortie de l'usine de Rouiba d'un nouveau modèle de camion Mercedes Benz

Un nouveau modèle de camion, assemblé en Algérie sous le label Mercedes Benz, est sorti mardi de l'usine de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de Rouiba (Alger), fruit d'un investissement algéro-germano-émirati.
La cérémonie de sortie de ce premier camion militaire, de type Mercedes-Zetros 6X6 dans sa version de transport de troupes, a été présidée par le Général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire (ANP), au niveau du siège de la Société algérienne pour la production de poids lourds de marque Mercedes-Benz Rouiba (SAPPL-MB), en présence des représentants des partenaires allemand et émirati.
Suite à la sortie de l'usine de l'Actros 2041S en avril 2014, la SAPPL-MB a lancé le Zetros 2733A de Mercedes Benz dont les modèles algériens vont être livrés essentiellement au ministère de la Défense nationale (MDN).
"La sortie de ce camion militaire est le couronnement d'un processus devant aboutir à la satisfaction de l'essentiel des besoins nationaux en moyens de transport routier selon un assortiment et une qualité strictement identique à celle prévalant au niveau du groupe Daimler", explique-t-on. ... lire la suite

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE du mardi, 10 mars 2015

5 banques publiques financent un vaste plan de développement de la SNVI

Cinq (5) banques publiques ont signé, jeudi à Alger, une convention de crédit de 91,748 milliards de DA avec l'Entreprise nationale des véhicules industriels (SNVI) pour financer un vaste plan de développement de cette entreprise industrielle.
Signée par les P-dg de la SNVI et de la BNA, respectivement Malek Salah et Omar Boudiab, cette convention porte sur le financement d'un programme d'investissement et de formation ainsi que sur la mise en oeuvre de partenariats ciblés avec des leaders mondiaux notamment les constructeurs allemand Mercedes-Benz et français Renault.
Outre la BNA comme chef de file, le consortium bancaire est composé de quatre (4) autres banques publiques: BEA, CPA, BADR et CNEP Banque. Le délai de remboursement de ce crédit est de 15 ans et est assorti d'un taux d'intérêt bonifié.
Présent à la cérémonie de signature, le ministre de l'Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a affirmé que cette convention constituait "un acte dans la voie de la relance de l'industrie algérienne" en visant à "faire émerger une nouvelle SNVI" telle que conçue par le nouveau plan de reconfiguration du secteur public industriel.
Il s'agira de mettre la SNVI en amont de toute l'industrie mécanique en développant les filières de fonderie, de carrosserie et de forgerie, et ce, à même de permettre d'approvisionner les autres usines du secteur comme celles de Oued H'mimine et d'Aïn Smara (Constantine), d'Aïn Bouchekif (Tiaret) et de Sidi Bel Abbes pour le machinisme agricole.
La nouvelle plateforme de la SNVI sera, en outre, capable de prendre en charge l'intégration de composants stratégiques en fournissant des pièces et sous-ensembles à toutes les entreprises constituées en partenariat avec des entreprises leaders dans le domaine de la mécanique et du véhicule industriel, a-t-il souligné.
M. Bouchouareb a rappelé dans ce sens que le gouvernement oeuvrait à aller vers "une économie productive plus importante" dans le cadre de la réindustrialisation du tissu économique du pays, estimant que le secteur de la mécanique constitue un des éléments essentiels de cette démarche avec d'autres segments comme ceux de la sidérurgie et de l'industrie du ciment.
Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, "nous constatons la concrétisation de tous les programmes prévus par le gouvernement, à savoir l'assainissement des entreprises et la mobilisation des moyens financiers pour leurs plans de développement".
Selon le ministre, ces programmes vont permettre au pays d'atteindre, à la fin du plan quinquennal 2015-2019, un taux de croissance de 7%, de réduire les importations et de développer les exportations hors-hydrocarbures.
Le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, a, quant à lui, salué la volonté du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de réhabiliter l'outil de production national.
Pour lui, cette convention de crédit constitue "un acte d'oxygénation" de la SNVI: "Nous n'allons pas hypothéquer l'industrie du pays et l'économie nationale, mais nous devrons rentabiliser cette opportunité en mettant en synergie les travailleurs et les gestionnaires pour l'émergence d'une nouvelle SNVI".
De son côté, le P-dg de la SNVI a indiqué que la signature de cette convention marquait une nouvelle phase pour le développement de cette entreprise.

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE du jeudi, 19 février 2015

92 milliards de dinars de crédits accordés à la SNVI

Bouchouareb insiste sur l'impératif de performance
L'entreprise nationale des véhicules industriels (SNVI) vient de bénéficier d'un crédit d'un montant de 91.748 milliards de dinars, dans le cadre de la mise en place de son plan de développement, articulé autour d'une démarche de modernisation, d'un programme d'investissement et de formation, et de la réalisation de partenariats ciblés avec des leaders mondiaux, à l'image de ce qui a été réalisé avec Mercedes-Benz et Renault. La signature de la convention portant sur ce crédit, entre la SNVI, et le consortium bancaire (BNA, BEA, CPA, et Cnep-Banque) et dont le chef de file est la Banque nationale d'Algérie, s'est déroulée, jeudi, au ministère de l'Industrie et des Mines, sous la présidence de M. Abdesselam Bouchouareb, ministre en charge du secteur, en présence du secrétaire général de l'UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd. Les crédits en question devront permettre à la société d'évoluer vers une véritable plate-forme de l'industrie mécanique nationale intégrée et en synergie avec le projet de développement de l'industrie mécanique envisagé sur les sites de Oued Hamimine, Aïn Smara, Tiaret et Sidi Bel-Abbès pour le machinisme agricole. Aussi, la plate-forme projetée, expliquera le ministre, sera située, en amont de l'ensemble des projets industriels et les investissements prévus, sera en mesure de prendre en charge l'intégration de composants stratégiques pour les filières retenues. Elle garantira, par la même occasion, les composants nécessaires pour les sociétés qui émergeront dans le sillage de cette reconfiguration, en partenariat avec les partenaires leaders dans le domaine qui relève de la spécialité de cette plate-forme que sera la SNVI. En toute évidence, cet ambitieux plan sera accompagné d'un programme de mise à niveau et de formation de compétences dans les métiers de la filière de la mécanique dans le souci de suivre l'évolution des technologies et les nouvelles exigences du développement préconisé. Cette action qui s'inscrit dans la dynamique de densification de notre tissu industriel prendra en compte cette nécessité de promouvoir des lignes de sous-traitance sur la base du potentiel existant. Soulignant que cet « acte précurseur » de la dynamique globale du secteur, relevait du programme du Président de la République, et menée par le gouvernement, le ministre de l'Industrie et des Mines a déclaré que, « la convention signée ce jour est d'une grande importance, et intervient après l'inauguration il y a deux jours, à Sidi Bel-Abbès, d'une nouvelle usine électronique qui constituera un pôle électronique, et la réalisation du complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) sera lancé en mars, et la mise en oeuvre du plan de développement du complexe d'El Hadjar ». M. Abdesselam Bouchouareb évoquera également, à ce propos, le cas des mines d'El Ouenza et de Boukhadra « devenues propriétés de l'Algérie », étant auparavant sous la coupe de l'Indien ArcelorMittal. « Aujourd'hui, nos poursuivons cet ambitieux projet, et nous sommes en train de créer la nouvelle SNVI, en aval, sur toute la base industrielle », a indiqué le ministre. Et d'ajouter « Nous allons, avec cette synergie, démarrer réellement cette base industrielle mécanique ». Et de préciser qu'avec le partenaire Mercedes-Benz et Renault, il sera question de réduire la facture des importations de ce segment et aller vers des produits de qualité, et des équipements performants. Le ministre de l'Industrie et des Mines a affirmé : « Cette vision d'une nouvelle SNVI » est possible, car « nous disposons des moyens financiers et des meilleurs partenaires au monde.» A la faveur de ce schéma, la société sera renforcée par un nouveau segment, celui des transports ferroviaires et du tramway à travers l'entreprise Ferrovial qui va rejoindre la SNVI, a annoncé le ministre qui invitera les responsables de la société à « être à la hauteur de ce défi, car si on rate cette occasion, c'est le pays qui sera perdant », a-t-il averti. Dans sa lancée, le ministre de l'Industrie et des Mines a rassuré du fait que, l'Algérie a renforcé sa résilience aux chocs, et que l'organisation de son économie lui a permis d'avoir les amortisseurs nécessaires. Néanmoins, a-t-il rappelé, « la fragilité demeure une réponse adaptée pour aller de l'avant ». Toute cette dynamique enclenchée dans le secteur de l'industrie vise à aller vers une « économie de production et de substitution aux importations. » Aussi, les actions entreprises, dans ce cadre, devront permettre d'atteindre l'objectif de croissance de 7%, à la fin du quinquennat 2015-2019, et investir les marchés internationaux. » D. Akil

Publié dans EL MOUDJAHID / Economie du 21/02/2015

Le président nigérien visite le complexe de la SNVI de Rouiba

Le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, en visite d'Etat en Algérie, s'est rendu dimanche après-midi au complexe de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de Rouiba (est d'Alger).
Le président Issoufou était accompagné du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb et du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Noureddine Bedoui.
Le président nigérien a entamé dimanche une visite d'Etat de trois jours en Algérie à l'invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Les entretiens prévus entre les Présidents des deux pays "consolideront les fondements des relations séculaires de fraternité, d'amitié, de solidarité et de bon voisinage qui existent entre l'Algérie et le Niger", avait souligné un communiqué de la présidence de la République.
Outre les relations bilatérales, les deux parties se pencheront sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun, notamment pour le règlement des crises du nord Mali et de la Libye, ainsi que la lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier dans l'espace sahélo-saharien.

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE Le dimanche, 25 janvier 2015

Le président grec visite le complexe de la SNVI à Rouiba

Le président grec, Karolos Papoulias, en visite d'Etat en Algérie, s'est rendu lundi au complexe de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) à Rouiba (est d'Alger).
Le président Papoulias était accompagné du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb. Le président grec a entamé samedi une visite d'Etat de trois jours en Algérie, à l'invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
"Nous voulons une coopération vraiment très étroite et nous souhaitons qu'elle soit développée et renforcée encore davantage, non seulement au plan économique, mais aussi dans le domaine politique", avait souligné le chef de l'Etat grec... lire la suite

Publié dans APS / Rubrique : ALGÉRIE Le lundi, 08 décembre 2014

Inauguration de l'usine de fabrication de véhicules Renault à Oran

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré lundi à Oran l'usine de fabrication de véhicules Renault, située dans la zone d'Oued Tlelat, au sud de la wilaya.
Accompagné d'une forte délégation ministérielle, le Premier ministre a assisté, à cette occasion, à la sortie de la première voiture de marque Symbol, des chaînes de montage de cette usine, réalisée dans le cadre de l'investissement national et en partenariat avec le constructeur automobile français.
La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence de deux ministres français, celui des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, et de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, ainsi que du P-DG du groupe "Renault", Carlos Ghosn.
Implanté sur une superficie de 151 hectares à Oued Tlelat, le site a coûté, à ce jour, près de 50 millions d'euros et prévoit une augmentation des investissements jusqu'à 800 millions d'euros à moyen terme... lire la suite

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE Le, 10 novembre 2014

Inauguration de l'usine de la Société Algérienne pour la fabrication des véhicules Mercedes Benz

L'usine de la Société algérienne pour la fabrication des véhicules "Mercedes Benz" (SAFAV-MB) d'Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret, a été inaugurée, dimanche, par le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaîd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat-major de l'ANP, qui a assisté à la sortie des chaînes de montages des deux premiers véhicules de cette marque allemande.
La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence du Général Major Saïd Bey, Commandant de la 2ème région militaire et du Général Major Chouaki Rachid, directeur des industries militaires et d'un grand nombre d'officiers supérieurs de l'ANP.
Sur place, le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah a assisté à la sortie de la chaine de montage de deux premiers véhicules de cette marque allemande et suivi, au niveau de l'atelier-pilote, des explications sur le processus de montage des voitures... lire la suite

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE Le, dimanche, 26 octobre 2014

Sortie de l'usine de Rouiba du premier camion sous le label Mercedes Benz

Le premier camion assemblé en Algérie sous le label Mercedes Benz est sorti mercredi des chaînes d'assemblage de l'usine de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de Rouïba (Est d'Alger) dans la cadre d'un projet d'investissement algéro-germano-émirati.
Ce véhicule de type Actros, est l'un des cinq (5) modèles de camions devant être assemblés sur le même site industriel dont la capacité annuelle est de 550 véhicules en 2014 avant d'atteindre 2000 camions en 2015, a précisé le P-DG de la SNVI Hamoud Tazrouti... lire la suite

Publié dans APS / Rubrique : ECONOMIE Le mercredi, 30 avril 2014

Coopération algéro-tunisienne : Oeuvrer dans le respect des intérêts communs

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est entretenu, hier à Alger, avec le chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaâ, en visite officielle en Algérie. L'audience s'est déroulée à la résidence El-Mithak en présence des ministres des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, de l'Énergie et des Mines, Youcef Yousfi, et du Développement industriel et de la Promotion de l'investissement, Amara Benyounès. M. Jomaâ est en Algérie dans le cadre d'une visite de deux jours à l'invitation de M. Sellal. Samedi soir, il a souligné dans une déclaration à la presse à son arrivée à l'aéroport Houari-Boumediene, que sa visite en Algérie, qui intervient après son élection à la tête de l'exécutif de son pays, "traduit la solidité des relations historiques existant entre les deux pays frères".
"La sécurité de l'Algérie est celle de la Tunisie, et vice versa", a-t-il soutenu, relevant l'existence d'un important partenariat sécuritaire entre les deux pays. ... lire la suite

Extrait du Journal Quotidien EL MOUDJAHID, publié le, 03-02-2014

Algest 2012 : Le rendez-vous des sous-traitants et des donneurs d’ordres.

Tenue à Alger (Palais des expositions SAFEX), c’est un salon d’affaires des services de l’industrie. Chaque fois, le salon ALGEST attire des milliers de professionnels de l’industrie et les exposants en provenance d’Algérie et d’autres pays du monde pour assister à ce salon. Cette année, ALGEST devait attirer plus d’entreprises et les professionnels afin de montrer leurs nouveaux produits et services aux visiteurs. Et le nombre sans cesse croissant d’acheteurs qualifiés d’entreprises du secteur des services peut créer plus d’opportunités commerciales et des commandes.
La SNVI a pris part à ce salon qui s’est déroulé du 16 au 19 septembre 2012 pour présenter sa gamme de produits et ses services.

Invest In Med.


45e Foire Internationale d’Alger 2012 « Télécentre Mobile », un autobus made in SNVI

La SNVI fait dans la diversification et expose un autobus destiné à une utilisation spécifique. Ce Télécentre Mobile est le premier d’une série de 5 prototypes aménagés spécialement pour répondre à une commande du ministère de la formation professionnelle qui compte les utiliser dans la région sud du pays dans le cadre d’un riche programme de formations au profit des jeunes de la région.
Le Télécentre Mobile roulera avec un moteur Deutz d’une puissance de 230 ch équipé d’une boite de vitesses automatique à 4 rapports proposée avec un freinage ABS. L’autobus qui sera livré dès la fin du salon au ministère est totalement repensé notamment la partie intérieure de l’autobus en appliquant un agencement particulier dans le but d’accueillir les futures personnes qui bénéficièront des formations. lire la suite ...

45e Foire Internationale d’Alger 2012 : Exposition de nouveau camion K66 Châssis Cabine

La société nationale des véhicules industriels (SNVI) qui expose à la foire Internationale d’Alger 2012 annonce l’arrivée du K66 sous sa nouvelle monture, un camion qui bénéficie d’une cabine complètement redessinée mais surtout basculante, une première sur ce type de camion chez la SNVI.
Le K66 qui a été lancé en 1978 arrive chez la Société Nationale des Véhicules Industriels sous sa nouvelle robe. Il bénéficie d’une cabine complètement relookée, une face avant redessinée avec une nouvelle architecture qui adopte de nouvelles optiques et une nouvelle calandre.
A l’intérieur de la cabine, nous apercevons clairement une nouvelle planche de bord, un volant plus stylé, des sièges mieux cousus et pour une conduite plus confortable, on annonce l’adoption de la direction assistée. lire la suite ...

Hamid ABBASSEN Publié le 31.05.2012 (site : auto-utilitaire.com)



La SNVI, le pionnier de l’assemblage de véhicules industriels en Algérie.
250 autobus commandés pour améliorer le transport urbain dans les villes

Le carnet de commandes est bien garni : 1 300 minibus pour le transport scolaire, 3 067 véhicules pour les collectivités locales, soit au total un plan de charges de 40 milliards de dinars assuré par l’état.
Le plan de charges de SNVI, très conséquent, s’élève à 40 milliards de dinars, tous produits confondus pour les deux prochains exercices. Le portefeuille de commande, tout type de clientèle est de 4 000 véhicules (K66 et K120) pour le ministère de l’intérieur et des collectivités locales en diverses versions, bennes à ordures ménagères, bennes tasseuses, citernes… Depuis 2005, 3 000 camions et 1 300 minibus ont été réalisés dans des conditions normales de délais et de qualité. La SNVI a pu rénover, pour le compte du ministère de l’intérieur et des collectivités locales 1 300 minibus de transport scolaire et 3 067 véhicules. "Tous les contrats engagés avec le ministère de l’intérieur sont signés sur la base d’une avance de 50% à la commande (en conformité avec le code des marchés publics), le reste étant payé à la livraison"

Djamel Zidane Publié le 07 Décembre 2009 (site : www.liberte-algerie.com)


275 nouveaux autobus destinés exclusivement au transport des étudiants dans la wilaya d’Alger:

l’Entreprise de transport urbain et sub-urbain d’Alger (ETUSA) a repris ses activités de transport universitaire à Alger. L’Etusa s’est doté d’une nouvelle flotte de 275 autobus de type « 100 L 6 » flambant neufs fabriqués par la SNVI, destinés exclusivement au transport des universitaires.


Livraisons 2008/2009 : Deux contrats signés avec NAFTAL

k120 vue globaleLa Société nationale des véhicules industriels (SNVI) a signé deux contrats de livraison avec l’entreprise de commercialisation et distribution des produits pétroliers, Naftal. D’un montant global de 965,71 millions de dinars, ces contrats portent sur la fourniture de 111 semi-remorques citernes hydrocarbures (30 000 litres) et de 100 camions type K120 porte-bouteilles de gaz. S’étalant sur huit mois, avec des livraisons partielles, la réalisation des semi-remorques est prévue à l’usine de Tiaret. Quant aux camions, ils sont produits dans un délai de quatre mois au niveau du site de production de la SNVI à Rouiba .

Exportations vers les pays africains:

Les exportations vers les pays africains représentent plus de 260 engins, entre bus, cars et camions, destinées, entre autres, au Gabon, au Burkina Faso, à la Zambie, au Congo et au Sénégal. Outre ces pays, nos exportations couvrent également les pays de l’Union du Maghreb arabe et du Moyen-Orient. Une autre opération d’exportation visant les pays de l’Afrique de l’Ouest est programmée par notre entreprise.
Une délégation de 13 diplomates africains accrédités en Algérie a effectué une visite du notre site industriel de Rouiba. Ces diplomates représentent les pays suivants : Angola, Afrique du Sud, Cameroun, Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, la Guinée, la Guinée- Bissau, le Mali, le Nigeria, le Sénégal et le Tchad.
Le ministre conseiller à l’ambassade du Ghana et président du Club des diplomates africains en Algérie (CDAA), parrain de cette délégation, une telle visite constitue le prélude à un partenariat et des rapports fructueux entre notre entreprise et ses clients potentiels, des secteurs public et privé africains et contribue à renforcer la réalisation des objectifs du nouveau partenariat pour le développement en Afrique (Nepad).

El Watan : Publié le 04.03.2009
SNVI Entreprise citoyenne

De nombreux observateurs, au fait de l’évolution du monde entrepreneurial en Algérie, considèrent la SNVI comme l’une des entreprises natio- nales les plus citoyennes eu égard à sa mobilisation dans les moments difficiles et de bonheur que le pays a traversés depuis cinquante ans.Une entreprise spécialisée en industrie mécanique qui se lance, dès qu’elle est sollicitée par le gouvernement, dans la fabrication de chalets en bois pour reloger les sinistrés du séisme de Boumerdès en 2003 et ceux des inondations de Ghardaïa en 2008, est une première dans les annales des firmes du tiers monde.

A l’occasion de la qualification historique de l’Algérie à la Coupe du monde de football de 2010, la SNVI avait construit un bus spécial à la hauteur de l’accueil triomphal réservé à la légendaire équipe nationale à son retour du Soudan, le 19 novembre 2009. En sillonnant lentement les rues d’Alger, le bus avait permis aux foules nombreuses d’applaudir les héros d’Oum Dourman qu’il transportait à son bord. La société a, par ailleurs, participé sans relâche au développement d’un tissu national de sous-traitance dans l’industrie mécanique. Ce donneur d’ordre, connu et reconnu, a également encouragé la création d’une association professionnelle regroupant l’ensemble des spécialistes de la sous-traitance mécanique et leur a offert un local au sein de son usine de Rouiba.

haut
Recherche
Fiches techniques
Actualités
La SNVI, le pionnier de l’assemblage de véhicules industriels en Algérie 250 autobus commandés pour améliorer le transport urbain dans les villes

Le carnet de commandes est bien garni : 1 300 minibus pour le transport scolaire, 3 067 véhicules pour les collectivités locales...